Convoqué pour la première en équipe nationale de Guinée, Ibrahim Diakité a évoqué ses débuts avec le Syli National. Pour FGF TV, le néo-international guinéen parle de son choix, son intégration et de ses ambitions. Lisez !

Bonjour ! C’est ta toute première avec la Guinée. Qu’est-ce que ça te procure de porter le maillot du Syli National ?

Franchement c’est incroyable. Je suis vraiment très content d’être ici. Il y a des grands joueurs. Et franchement, c’est un objectif depuis le début de ma carrière de représenter le syli national et maintenant je suis très content d’être ici.

Comment le contact s’est établi avec le staff technique de l’équipe nationale jusqu’à ce que tu puisses arriver ici aujourd’hui ?

Tout d’abord, mes agents m’ont dit que j’allais être présélectionné avec la Guinée et franchement j’étais très content quand je l’ai su. Ensuite, il y a deux mois, le coach m’a appelé. Il m’a présenté le projet du syli national et franchement ça m’a plu. Il comptait énormément sur les jeunes. Et du coup j’ai même hésité pour venir.

Donc dès le départ pour toi c’est clair. Tu voulais jouer pour la Guinée. Pourtant tu as la double nationalité française et guinéenne…

Franchement, dès le départ je voulais jouer avec la Guinée. C’est le pays de mes origines, le pays de mes parents et franchement c’est un honneur de représenter le syli.

C’est vrai que tu avais reçu une présélection avec l’équipe nationale U20 de la France ?

Oui j’étais présélectionné avec eux. Mais dans tous les cas j’avais déjà fait mon choix depuis longtemps.

Justement ce choix t’a mené ici aujourd’hui. Tu es dans le groupe depuis quelques jours. Comment se fait ton intégration ?

L’intégration se passe super bien. Il y a des bons gars. Il y a une superbe ambiance dans le groupe. Et franchement, je me suis intégré très facilement dans ce groupe.

C’est ta première sélection en équipe nationale de Guinée. Il y a quelques jours c’était aussi ta première apparition en ligue 1 avec le stade de Reims dans ton club formateur. Cette première avec le Stade de Reims a représenté quoi pour toi ?

Franchement ça aussi c’était incroyable. Jouer dans le club de mon enfance (…) j’ai fait toute ma formation au stade de Reims, jouer devant le public franchement c’était incroyable. En plus contre Monaco une grosse équipe de ligue 1. Malgré la défaite j’étais très content.

Raconte-nous cette première en ligue 1 parce que tu es entrée en jeu dès la reprise. Comment ça s’est passé ?

La ligue 1 c’est très rapide. Au début, je n’étais pas très à l’aise. Après au fur et à mesure du temps, j’ai pu montrer mes qualités.

Ce match contre l’AS Monaco tu entre en jeu mais finalement tu es remplacé. Est-ce que finalement tu as eu une explication du coach ?

Ils m’ont dit que c’était un choix tactique et je n’ai pas trop pensé à mon intérêt. L’intérêt de l’équipe passe avant tout. Dans tous les cas, c’était positif. J’ai fait ma première à Delaune dans le stade du club. J’étais content malgré la défaite.

Tu es jeune. Tu as dix-huit ans. Quelles sont tes ambitions en club et avec le Syli National ?

En club c’est de gratter le plus de minutes possibles en ligue 1. Avec le syli national, intégrer pleinement le groupe et montrer mes qualités.

Est-ce que tu as un message pour ta famille et tes amis qui nous suivent ?

Merci pour tout ce que vous avez fait pour moi. En particulier ma mère. Elle a sacrifié énormément de choses pour moi. Du coup, je suis content et je la remercie.

Département Communication et Médias FGF 

                                                                                                                                     communication@feguifoot.com