La présidente du Comité de Normalisation de la Fédération Guinéenne de Football était dans les murs de la FIFA cette semaine. Une mission menée au nom de l’instance de gestion du football guinéen.

C’est une semaine très active pour Madame Mariama Satina Diallo. En tournée européenne, la patronne de l’institution s’est à Zurich, en Suisse pour une journée de travail au siège de la Fédération Internationale de Football Association.

Toute la journée du lundi 22 novembre 2022 a été dédiée à cette mission dans le pays helvétique. «Je me suis rendu au siège de la FIFA pour une séance de travail avec plusieurs départements. Nous avançons dans le processus de normalisation et nous avons eu des réunions très productives » explique Madame Sy sur les raisons de son séjour suisse.

En plus de la visite des locaux, la présidente du CONOR a eu des rencontres d’échange fructueuses avec l’instance mondiale de gouvernance du football. « Nous avons tenu une réunion qui a duré cinq heures et plusieurs parties étaient concernées. Les départements de gouvernance, de gouvernance financière et juridique de la FIFA ont travaillé avec nous. Mes collègues du CONOR y ont participé par visioconférence. La CAF a également participé à la séance de travail. Au terme de cette journée, nous avons pu finaliser les statuts de la Fédération Guinéenne de Football qui vont d’ailleurs être vulgarisés dans les prochains jours. Le chronogramme va également être communiqué. A cela, il faut ajouter que nous avons obtenu de la FIFA l’engagement pour financer le football à travers les championnats d’élite et amateurs par exemple. La FIFA va également financer la finalisation des travaux du centre technique de Nongo » informe-t-elle.

Avant de rentrer à Conakry, Madame Mariama Satina Diallo se rendra dans d’autres pays en Europe pour des rencontres au bénéfice du football guinéen.

Le Comité de Normalisation travaille à sortir la Fédération Guinéenne de Football de la crise qui la mine depuis plus d’une année. Depuis leur nomination le 28 novembre 2021, la présidente du CONOR et son équipe travaillent à honorer le mandant qui leur a été confié par la FIFA.